BIOGRAPHIE - Pierre-Yves PARIS
espaceur Biographie
espaceur Actualité
espaceur Chansons
espaceur Photos
espaceur Vidéos
espaceur Presse
espaceur Liens
espaceur espaceur
espaceur espaceurEnvoyer un message à Pierre-Yves Paris
espaceur espaceur
espaceur Accueil
espaceur espaceur

Le 13 octobre 2015 sort mon deuxième ouvrage biographique édité chez F2F Music Publishing (distribution Daudin – 192 pages + Pop-up) consacré à Carmen Maria Vega, préfacé par Fanny Cottençon.

Le 7 avril 2014 est publié mon premier ouvrage chez ABM Editions (distribution Soddil – 190 pages) intitulé : André Claveau, ne m’oubliez pas… Cet ouvrage biographique préfacé par Pierre Bellemare comprend également des illustrations BD de Jean-Pierre Joblin et un CD bonus offert réalisé par Sylvie Egret dite « Ybrid » comprenant différentes versions réarrangées du titre Domino interprété par moi-même, Camille Hamel et André Claveau. Ce CD comprend également une interview d’André Claveau ainsi que la discographie et sessionographie complète de l’artiste.

En 2012, je crée l’association des amis d’André Claveau dont le but est d’encadrer mon travail de recherches non seulement de l’artiste mais aussi de valorisation de l’ensemble des professionnels de la chanson des années 40 et 50.
Aujourd'hui, professionnellement, après des années consacrées à l'accueil de spectacles, je suis depuis 2009, Régisseur en muséographie pour le Musée des manuscrits du Mont St Michel, Scriptorial d’Avranches.

Photo d'identité 01
Crédit : Cyrille Natur

Exposition : Paroles et musique, les manuscrits de la chanson française du 17 Juin (vernissage avec invités surprises) au 25 Septembre 2011. Le 5 Mai 2010, j’ai proposé à Fabienne Dorey, Directrice des Affaires Culturelles et du Service des musées et du patrimoine de la ville d'Avranches, la mise en place au Musée des manuscrits du Mont St Michel, Scriptorial d’Avranches, une exposition sur les manuscrits de la chanson française.

« Sachez pour anecdote que cette exposition, à un jour près, n'aurait pu être mise en place si elle n'avait pas été évoquée ce jour même : les expositions temporaires sont programmées deux ans à l'avance et je ne voulais pas en parler avant d'avoir présenté un dossier... le mot destin trouve ici tout son sens... c'est un peu l'histoire d'une belle chanson !

Evénement sans précédent en France par son contenu et sa diversité : plus de 100 artistes furent présentés à travers des écrits originaux. Cette exposition intitulée « Paroles et musique, les manuscrits de la chanson française » fut parrainée par Jack Lang dans le cadre du trentième anniversaire de la création de la fête de la musique qu'il a initiée en 1981. En étroite collaboration avec Fabien Lecœuvre, grand spécialiste et fin collectionneur, et la S.a.c.e.m, l'exposition présentait plus d'un siècle de chansons allant de la Marseillaise, Jacques Brel, à Renan Luce ou Carmen Maria Vega. Les visiteurs pouvaient non seulement découvrir ces écrits originaux mais également, affiches d'époque, photos, vidéos, magazines, tenues de scène, récompenses, instruments etc... En parallèle, de nombreuses manifestations ont eu lieu avec la parution en librairie d'un livre-catalogue de l'exposition écrit par Fabien Lecœuvre, un master class d'écriture animé par l'artiste Yvan Cujious, un concours d'écriture sous la présidence de Claude Lemesle avec pour membres du jury : Hélène Nougaro, Juliette Noureddine, Claire Denamur, Yves Duteil et Fabrice Ravel Chapuis.

Du 17 Juin au 25 Septembre 2011, la ville d'Avranches est devenue la capitale de la chanson française !

En 2002, je recherche une structure culturelle sédentaire pour renouer avec ma formation initiale et deviens Régisseur pour le Théâtre de la ville d'Avranches, près du Mont St Michel. J'y retrouve mes racines normandes et une qualité de vie qui semble mieux convenir à ma personnalité ! Je sympathise avec une certaine « Sophie la Harpiste » et m’investis amicalement pour promouvoir son spectacle d’humour musical décapant !

Avec un bagage hétéroclite et comportement fonceur, je rentre à 23 ans par la petite porte du Music-Hall Bobino, recruté par Patrick Garachon, alors Directeur artistique. Je deviens après promotion, Régisseur de salle au contact de producteurs tels que Gérard Louvin et Claude Fournier. La même année je suis parolier pour plusieurs chanteuses issues du cabaret le Canotier du Pied de la Butte Montmartre. Je sais que j'ai une carte à jouer concernant mes projets musicaux et suis encouragé par de nombreux artistes à interpréter moi-même les textes de mes chansons. C'est alors en auteur-interprète que je signe avec les éditions Bleu Mandarine pour une première chanson : « J'suis pas Pavarotti » (comme pour me faire pardonner de ne pas avoir la même puissance vocale que celle de ma maman). Cet éditeur me fait enregistrer « L'esprit mutine », chanson pop-rock et en envoie sans me prévenir la maquette à l'émission « La bonne humeur » de Danièle Gilbert sur France 3 pour sa rubrique jeunes espoirs. Deux jours après, je suis programmé et me retrouve en public sur le parvis de la Défense, élu par les téléspectateurs « meilleur espoir du mois » devant 15 autres artistes produits. J'effectuerai un deuxième passage en interview avec François Valéry et serai de nouveau sollicité pour chanter à la dernière émission. Alors qu'il se produisait à Bobino avec Artango, Fabrice Ravel Chapuis, pianiste, réalisateur, compositeur et arrangeur de renom (Bénabar, F. Morel, Régine, S. Adamo, Y. Duteil...) tombe totalement par hasard « s’il y en a un... » sur ma première TV. Fabrice me propose alors la réalisation d'un répertoire pop-rock électro et se joint également à l'équipe le compositeur Hocine Hallaf (Aston Villa, Jennifer, Nolwen Leroy...). Face à ces nombreuses démarches et demandes de transformations des titres par les professionnels du disque, je ne me retrouve plus, alors, après quelques désillusions et rêves de jeunesse, je passe à autre chose comme je sais si bien le faire et reviens dans l'ombre des artistes en 2002.

Photo d'identité 01

Fin 1994, stage de fin d’études en télévision, je travaille comme Assistant du Directeur Photo chez M6 puis Assistant réalisateur avec Olivier Beghin sur des émissions musicales comme Fax'o avec Olivier Cachin. En 1995, je suis Chroniqueur radio sur « TSF » dans l'émission de Romuald Boulanger (voir ci-dessous) et renseigne les auditeurs sur les métiers du spectacle. En 1997, je propose aux chaînes TV un projet de production et présentation d'émission original consacré aux maquettes et modèles réduits avec les conseils de Michel Chevalet et Fabrice Collaro de TF1.

A 17 ans, après un prix de poésie, l'envie me prend d'écrire mes premières chansons puis à 20 ans je me forme et me professionnalise dans l'éclairage de théâtre en Avignon, puis retourne à Paris. Mais en ce début de carrière, je n'exerce que peu de temps dans l'éclairage, d'autres propositions alléchantes se présentant à moi.

Catherine Malaval ex-productrice de l'émission « Nulle part ailleurs » sur Canal + accroche et me propose d'intégrer l'émission sur la chaîne câblée Canal J. Après une première émission pilote, je déchante vite, la grille de programmation est subitement refondue et l'émission « passe à la trappe ». Je récidive avec le concept d'émission « clin d'oeil » pour la chaîne TV MCM en compagnie de Jessica Falour, aujourd’hui animatrice sur la radio LE MOUV, et de Romuald Boulanger qui deviendra l’interviewer vedette de la radio NRJ pendant 15 ans, mais aussi producteur télé et cinéma à partir de 2001.

Photo d'identité 01

C'est à l'âge de 15 ans que le déclic se produit. La visite du Volcan, Maison de la Culture du Havre, organisée par mon lycée, est une révélation. Je suis en effet impressionné par les coulisses du théâtre. Voulant absolument découvrir ce milieu pendant que mes copains d'école profitent de leurs vacances, je multiplie les stages dès que mon temps libre me le permet. Ainsi, une première en France à l'époque, j'obtiens du rectorat une dérogation exceptionnelle jusqu'à ma majorité afin de pouvoir y travailler légalement.

Touchant à tout, je me passionne pour le spectacle et deviens le « chouchou » des metteurs en scène et techniciens. Nullement intimidé, je déroge aux consignes et interdits et investis les loges des grands artistes, les dits « intouchables » qu'il ne faut pas déranger aux dires des collègues.

Photo d'identité 02 Bon Point Bulletin scolaire

Entre 7 et 10 ans, je suis un élève studieux et très sage, toujours dans les premiers de la classe et surprends par mon écriture mature. Quand l'adolescence arrive, il n'en est plus de même, je me cherche et l'école me barbe. Je songe à devenir cuisinier abandonnant rapidement l’idée d’en faire mon métier pour n’en garder aujourd’hui qu’une passion.

Photo de classe

A 5 ans, je fais mes premiers pas de danse (heureusement les derniers!) et chante avec ma maman, soliste soprano, premier prix de conservatoire de l'Opéra de Rouen.

Photo d'identité 01

C'est en Haute Normandie, à Lillebonne, entre Rouen et Le Havre, que je vois le jour le 4 Septembre 1974.

En 1978, première année d'école, je refuse de faire la sieste, préférant rêver les yeux vers le ciel en observant le soleil.

C'est donc tout naturellement que « le petit » est surnommé : Soleil.

Mon parcours, c’est un peu l’histoire de mon vieux gréément breton, toujours en quète d’aventures nouvelles, éternel passionné navigant au gré des vents porteurs…

Vieux grément

Merci d'avoir pris de votre temps pour me lire...
Je vous laisse découvrir les autres rubriques...